*Georges Bazin est dans la mémoire de tous les Montchatois, car il a marqué la vie du quartier, et a participé à l'identification de la Rive-Gauche du Rhône. 

portrait bazin georges 1979

portrait par P.Wolff - 1906/1980 - (© collection privée)

 

 

Georges BAZIN

historien et créateur des fêtes de Montchat

2°partie

*Pour apprendre cet art bien spécial de la charpente, il suivit les cours du soir chez les Compagnons du Devoir de Liberté dont le siège était rue St-Jacques à la Guillotière. Pendant trois hivers et presque tous les soirs, il apprenait les subtilités de cette descriptive empirique que les Compagnons font remonter à la construction du Temple de Salomon.

*Après 18 mois de service militaire, il reprend son emploi chez Janin avec qui il sera associé plus tard et reprend les mouvements paroissiaux où il avait déjà mis les pieds avant son départ au régiment : cercle d’étude, chorale, patronage, théâtre guignol, théâtre tout court. Les représentations étaient données dans une petite salle, 64 rue Ferdinand Buisson qui n’avait qu’un rez-de-chaussée à l’époque.

Capture d’écran 2018-04-28 à 14     Capture d’écran 2018-04-28 à 14

Comme il n’y avait pas de siège, il transportait avec une petite équipe de Montchatois, des chaises depuis l’église sans l’aide de camion et de voiture ; les plus malins paraît-il, arrivaient à porter douze chaises savamment empilées. Après les représentations, même manœuvres, mais en sens contraire. Le feu sacré les animait. 

 

*En mai 1935, l’abbé Arthaud, curé de la paroisse, avait décidé de construire “Le Foyer” 53, rue Charles Richard. La première pierre fut posée le 30 juin de cette même année. La construction fut terminée et inaugurée le dimanche 23 Février 1936. On confia à Georges Bazin la direction de la salle de spectacle avec la responsabilité de l’ensemble du bâtiment. Il venait de mettre le petit doigt dans un engrenage qui allait l’entraîner plus loin que prévu. (voir billet sur le Foyer dans ce blog)

Capture d’écran 2018-04-14 à 13

le foyer tel qu'il se présentait à l'Entre-Deux-Guerres

Diverses sections furent créées pour assurer le fonctionnement de cette salle, le Groupe Artistique de Montchat pour le théâtre, le Groupe des Machinistes pour la scène et les décors, celui des responsables de salle avec ses contrôleurs, ses caissiers et ses ouvreuses, celui des opérateurs pour les séances de cinéma et enfin l’orchestre qui fonctionna quelques années. Ces ensembles réunis représentaient plus de soixante personnes qui, bénévolement, se dépensaient pour la bonne marche de cette entreprise.

Cette même année 1936, sous l’impulsion de Georges Bazin, Montchat donnait sa première kermesse dans la cour du Foyer. Il y avait des comptoirs tout autour de la cour. Ces kermesses qui étaient une bonne occasion de rencontres, purent se maintenir pendant trente ans ; puis la mode passa et la dernière fut celle de juin 1966.

 

*Pendant les années d’occupation les distractions étant plutôt rares, les salles de quartier firent recette ; le Foyer de Montchat en fut également bénéficiaire. 

Théâtre et cinéma ont rempli la salle du Foyer de Montchat durant de nombreuses années. On pourrait apporter des détails intéressants sur ces activités à partir des notes de Georges Bazin qui, très dévoué à sa paroisse et à son quartier qu’il n’a jamais quitté, a vu, le cœur serré, l’arrêt définitif de ce bâtiment paroissial au mois de mai 1976 après quarante années d’exploitation. 

la suite dans un prochain billet